Nos 5 conseils pour une cuisine plus écologique

La cuisine écologique est un espace où se côtoient des matériaux écoresponsables dans une démarche respectueuse de l’environnement.

La cuisine est un endroit où on privilégie des petites actions quotidiennes pour aboutir à un meilleur bilan énergétique et œuvrer en faveur de l’écologie. Si certaines choses se décident lors de la conception de la cuisine, il est rassurant de savoir que la démarche se travaille au quotidien, souvent avec des actes simples et relevant du bon sens.

 

1 – Choisir des matériaux issus d’une démarche écoresponsable dans une cuisine écologique

La cuisine réunit plusieurs matériaux qui dialoguent entre eux pour aboutir à un résultat esthétique et qui peut être pensé de façon écologique. Parmi les moins polluants, le bois présente de nombreux avantages, surtout s’il bénéficie du label Origine France Garantie, qui induit un bilan carbone limité. Entièrement recyclable, c’est une solution idéale pour les meubles et les plans de travail.
Penser une cuisine de façon écologique, c’est aussi faire le choix de matériaux avec une longue durée de vie. L’inox et le fer sont appréciés pour leur faible impact sur l’environnement, leur robustesse et leur recyclabilité.
Les minéraux sont aussi les bienvenus dans les cuisines écologiques. La pierre, le marbre ou encore le verre sont tout à fait indiqués pour habiller un plan de travail ou une crédence. Pour mettre de la couleur sur vos murs, il est important de choisir des produits sans solvant comme les peintures à l’eau, dont les nouvelles formules révèlent une haute résistance au nettoyage.

 

2 – Équiper une cuisine écologique avec un électroménager moins énergivore

Les appareils électroménagers sont responsables de près de la moitié de la consommation énergétique d’une cuisine moderne. Dans l’optique de limiter ces dépenses, il existe de nombreuses astuces, souvent faciles à mettre en œuvre.

 

La classe énergétique est un indicateur fiable de basse consommation

Opter pour des appareils de classe A est un excellent choix qui peut paraître coûteux lors de l’installation, mais qui va s’avérer pertinent sur le long terme. Pour un frigo, la consommation peut être multipliée par quatre entre la classe A et la classe C. Pour une plaque de cuisson, cela ira du simple au double.

Le réfrigérateur

Pour les réfrigérateurs, le choix se fait d’abord en fonction de sa taille selon le nombre de personnes occupant le foyer.
Ensuite, pour dépenser moins d’énergie, on peut compter sur les modèles dotés d’un système de froid statique. Avec ce genre de réfrigérateur, il convient de ranger les aliments en fonction des différentes zones de température.

Il existe également des réfrigérateurs à air brassé qui permettent d’obtenir une température homogène. Grâce à un ventilateur, l’air est diffusé lorsque le moteur se met en route, après chaque ouverture de porte.

Les réfrigérateurs fonctionnant avec un système de froid ventilé sont plus énergivores mais ils conservent les aliments plus longtemps. Par contre, il est conseillé de les emballer sous-vide pour leur éviter d’être desséchés par l’air sec.

COMERA cuisines vous accompagne dans le choix de votre réfrigérateur afin de l’adapter à vos habitudes et à votre usage quotidien.

réfrigérateur BOSCH MCIM01772840

Réfrigérateur BOSCH MCIM01772840

 

Le four et les plaques

Le four est l’un des pôles les plus énergivores de la cuisine, il convient donc de le choisir en fonction de sa consommation et de l’utilité qu’on en aura. Les fours combinés avec un four à micro-ondes présentent l’avantage de s’adapter aux différentes cuissons et de faire des économies d’énergie au quotidien. Il est intéressant de savoir que les fours à pyrolyse sont plus énergivores que les fours à catalyse.
Les plaques à induction sont parmi les moins gourmandes en électricité. Elles utilisent un tiers d’énergie en moins qu’une plaque électrique et presque moitié moins d’énergie qu’un système de cuisson au gaz.

 

electrolux  PLAQUE

Plaque à induction Electrolux 

 

Le lave-vaisselle

Longtemps opposé au lavage de la vaisselle à la main, le lave-vaisselle ressortait du match en grand perdant. Ce n’est plus le cas avec les modèles récents qui utilisent plus d’eau que l’huile de coude, mais compensent avec le filtrage et la réutilisation de l’eau de rinçage. Au niveau électrique, la consommation est identique avec une eau plus chaude pour la machine, mais en plus grande quantité pour un nettoyage à la main. En réalité, ce qui va faire la différence sera l’utilisation du lave-vaisselle en programme économique, complétée par des produits détergents écologiques à base d’ingrédients naturels.

 

electrolux     n

Lave vaisselle Electrolux 

 

3 – Adopter un comportement anti-gaspillage dans une cuisine écologique

Pour éviter le gaspillage, il faut organiser les placards de façon à pouvoir accéder facilement aux produits à consommer en premier. De la même façon, dans le réfrigérateur, on va positionner les produits à utiliser rapidement sur le devant. En éliminant tous les emballages inutiles en carton ou en plastique, on limite la prolifération des bactéries et on allège le contenu du frigo.

Pour optimiser votre système de rangement et votre manière de cuisiner, voici quelques règles faciles à suivre au quotidien :

– Ne pas mettre des aliments chauds dans le réfrigérateur
– Réchauffer les plats au micro-ondes plutôt qu’au four traditionnel
– Éviter la cuisson des aliments en papillote dans du papier aluminium
– Conserver le pain en le plaçant dans un linge propre
– Utiliser des bocaux en verre et des boites hermétiques
– Cuisiner les produits frais en trop et les mettre en conserve
– Prévoir une cloche pour les aliments qui ne nécessitent d’être conservés au réfrigérateur (œufs, chocolat, fruits à noyaux, melon, avocat, oignons, ail, tomates, etc.)

 

4 – La cuisine écologique prône le tri des déchets en vue de leur recyclage

Pour bien gérer le tri dans une cuisine écologique, l’idéal est de disposer de plusieurs bacs pour séparer les déchets en fonction de leur nature. Il existe des tiroirs à poubelle dans lesquels sont disposés deux ou trois compartiments. La contenance des bacs doit être calculée en fonction du nombre de personnes composant le foyer.
Pour les poubelles indépendantes, elles doivent être équipées d’une pédale pour une question de confort et d’hygiène. Pour les habitations disposant d’un jardin ou d’un balcon, on peut installer un bac à compost à l’extérieur. Les services de collecte et de traitements des déchets proposent des composteurs de différentes tailles à tarif préférentiel, et même une installation à domicile.

msapoubellebacsxlpourmeublemmhcmidealsousevierfixationfonddemeuble

Poubelle 2 bacs MSA

5 – La vaisselle et les produits d’entretien dans une cuisine écologique

La vaisselle écologique est en train de remplacer les assiettes, gobelets et couverts en plastique qui sont un véritable fléau pour l’environnement.

La vaisselle écoresponsable

Il existe de nombreuses matières recyclables avec lesquelles on fabrique des pièces de vaisselle aussi belles qu’écologiques.

– Bols et assiettes en amidon de maïs et bambou recyclé
– Bols en noix de coco
– Couverts en bambou et en bois de cocotier
– Vaisselle en palmier et en son de blé (assiettes, ramequins et plats de présentation)

Parmi les innovations récentes et remarquables, la gamme NO.W (comme No Waste = zéro déchet) de la maison REVOL présente une série de pièces de vaisselle en céramique recyclée. La marque valorise les effluents de sa production pour réduire les prélèvements d’eau et limite l’emploi des matières premières minérales nécessaires à la fabrication de la porcelaine.

Ce procédé de fabrication est unique et REVOL a déposé un brevet sous le nom de Recyclay. La gamme NO.W est issue de la rencontre d’un matériau brut et d’une touche décorative raffinée et créative. Elle s’adresse aux professionnels et aux cuisines familiales pour apporter une note élégante, notamment avec ses flacons en verre recyclé.

revol now

REVOL, gamme NO.W

 

Depuis janvier 2020, l’utilisation et la vente des pailles en plastique sont interdites. Dans un souci de participer à ce changement de mentalités et de consommation, COMERA soutient les produits en bambou écoresponsables de Panda Pailles. La marque souhaite changer les habitudes et éduquer les consomm’acteurs en leur proposant de la vaisselle en bambou issue de forêts durablement gérées.

PANDA PAILLE - COMERA

Collection écoresponsable Panda Pailles

En utilisant moins de produits jetables et en limitant les emballages inutiles, la marque Panda Pailles soutenue par COMERA fabrique ses produits dans le respect de l’homme et de l’environnement.

 

La vaisselle recyclable

La vaisselle biodégradable fait peau neuve en se réinventant à travers de nouveaux matériaux écologiques.

– Assiette en canne à sucre compostable et biodégradable
– Vaisselle en palmier (assiettes, ramequins et plats de présentation)ou  en carton recyclé, etc.

VAISSELLE EN FEUILLE DE PALMIER Betik

Vaisselle en feuille de Palmier Betik

 

Des produits d’entretien doux

Une démarche écologique dans une cuisine passe également par une diminution de produits jetables, comme les lingettes, les éponges ou l’essuie-tout. À la place, on peut utiliser une éponge végétale naturelle ou une brosse à vaisselle et de l’essuie-tout réutilisable en bambou. Vaisselle en feuilles de Palmier Betik

En évitant les produits agressifs et toxiques, on prend soin des éléments de la cuisine sans agresser les différentes surfaces. Avec des produits doux et biodégradables, on obtient de très bons résultats sans altérer l’environnement.

De même, il existe des tablettes écologiques pour lave-vaisselle et on peut également faire confiance aux recettes de grands-mères qui privilégiaient l’emploi du bicarbonate de soude, du vinaigre, du savon noir, ou encore du citron.

 

L’engagement de COMERA pour œuvrer en faveur de l’écologie

COMERA existe depuis 1945 et au fil du temps, la marque française a évolué en favorisant les actions écologiques dans son fonctionnement, comme dans ses réalisations. Son usine historique, située en Vendée, travaille avec des fournisseurs et des partenaires locaux. Fidèle à ses convictions, la marque reste engagée en faveur de l’environnement comme à ses débuts. Cela passe par le tri des déchets, l’utilisation d’électricité issue d’énergies renouvelables et la livraison des meubles dans des emballages recyclables.

Au niveau de la conception, COMERA respecte le cahier des charges du label Origine France Garantie et travaille avec des fournisseurs locaux. Les réalisations sont soumises à des contrôles qualité afin de garantir une utilisation optimale pendant de nombreuses années. La marque est également associée au mouvement #meublezvousfrançais, qui en plus de mettre à l’honneur le savoir-faire français limite considérablement l’empreinte carbone.


Vivre dans une cuisine écologique, c’est prendre conscience qu’on peut accomplir des petites choses, chaque jour, pour contribuer au bien-être de la planète. Mises bout à bout, ces attentions sont un véritable moteur pour aller de l’avant en privilégiant des gestes respectueux et écoresponsables. C’est aussi un moyen plutôt ludique de sensibiliser les enfants à l’importance de prendre soin de la nature et de l’environnement.

Et vous ? Quelles sont les petites actions que vous faites pour rendre votre cuisine écologique ?